Voyages à vélo : le vent en poupe

L'avantage du vélo

L’usage du vélo connaît une croissance fulgurante dont on ne peut que se réjouir, au vue des perspectives climatiques. Outre ses vertus écologiques, le vélo a le pouvoir de réenchanter aussi bien notre quotidien que nos loisirs. Car voir du pays au rythme du vélo est un réel bonheur, cocktail subtile entre activité douce, connexion avec l’environnement, pilotage attentif et ludique, contemplation stimulante. Mais surtout, le voyage à vélo procure une incroyable sensation de liberté : choisir son rythme, en mode cool ou plus sportif, se laisser couler dans une petite vitesse grisante, s’arrêter quand on veut… 

Le rythme du vélo est un traveling permanent, revigorant pour le corps, régénérant pour l’esprit qui peut s’échapper dès qu’une ligne droite se présente. Au final, cette forme d’apesanteur sur deux roues répond bien à nos aspirations d’aujourd’hui. C’est le retour d’un bonheur simple, à hauteur d’humain, respectueux de l’environnement, que l’on peut apprécier en solo ou partager entre amis ou en famille.

Galerie photo

Pas de place pour l’improvisation…

Aller d’un point A à un point B à vélo ne vous garantit malheureusement pas forcément d’atteindre le nirvana. Sur plusieurs jours, l’activité, aussi soft qu’elle puisse être, peut tout de même vous réserver quelques galères si vous être complètement novice ou mal préparé à voyager en itinérance.

Florilège des désagréments possibles :

  • se retrouver sur un axe à forte fréquentation, avec des poids lourds, et sans bas côté
  • avoir un “frein à main” sur son vélo… parce que les disques frottent ou que la roue est voilée
  • avoir un paquetage qui ne tient pas et brinquebale, mauvais porte-bagage, sacoches bas de gamme
  • avoir à franchir un col non prévu parce que l’on a fait une erreur d’itinéraire
  • se retrouver à faire une étape qui dépasse ses capacités
  • avoir mal aux fesses dès le premier jour
  • se retrouver avec un vélo trop chargé car on a pris trop d’affaires
  • passer une section inroulable (petite route transformée en piste forestière défoncée, éboulement…) en étant obligé de pousser, voire de porter son vélo
  • avoir un problème mécanique sans les outils ou les compétences pour le réparer…
  • se retrouver sous la pluie sans équipement étanche avec toutes les affaires mouillées…
EUROPE_PORTUGAL_VELO@shutter (1)
credits-photos-unmondeavelo6

Ces exemples pour mettre en exergue qu’un séjour à vélo réussi tient aussi en une somme d’ingrédients indispensables :

  • du bon matériel, que ce soit le vélo lui-même mais aussi ses accessoires; tous les vélos ne se valent pas, un vélo de qualité garantit un vrai plaisir de pédaler. Ressortir le vélo du grand-père de la cave pour partir en vacances n’est pas forcément une bonne idée… passer chez son vélociste ou envisager une location est une excellente idée et l’assurance d’avoir une monture bien préparée si vous n’avez pas envie d’investir.
  • des étapes adaptées et bien dosées, un itinéraire taillé pour le vélo se doit d’éviter un maximum le trafic routier et mixer des découvertes palpitantes : points de vue, villages et sites remarquables, variété de paysages.
  • une liste d’affaires optimisée. Qui dit voyage à vélo dit petit paquetage, il faut donc être prêt à faire des concessions… penser vêtement pour rouler par tous les temps et tenue du soir. Avoir une veste coupe vent à portée de main évite de se geler dans les descentes.
  • s’orienter est indispensable : lire une carte, suivre une trace GPS. Au plus fin on sait interpréter un tracé sur la carte, au mieux on saura trouver l’itinéraire idyllique… ce qui n’est pas donné à tout le monde et requiert un peu d’expérience

Partir sur un circuit à vélo organisé vous libère d’une préparation minutieuse. Il vous garantit d’avoir un itinéraire équilibré et optimum en terme de découverte. Vos hébergements sont réservés et vos bagages transportés à chaque étape, vous n’avez plus qu’à suivre votre roadbook et vous détendre !

Fika Voyages vous invite à voyager à vélo, en France et en Europe, découvrez tous nos circuits vélos

Les grands itinéraires vélo

Il existe 17 grands itinéraires européens cyclable dont certains sillonnent notre pays de part en part. Chacune de ces véloroutes parcourt à minima 1000 km, et franchit au moins 2 pays. Toutes dotées d’une signalétique spécifique, elles permettent de se lancer soit pour un grand périple de plusieurs semaines à à vélo à travers l’Europe, soit d’en parcourir une portion bien précise durant quelques jours ou une semaine. Consulter la carte des véloroutes est déjà une belle invitation pour bâtir de beaux projets d’itinérance à vélo.

Toutes ces véloroutes déclinent une thématique particulière : un itinéraire côtier, le long d’un grand fleuve, d’une capitale à une autre, le long d’un antique chemin de pèlerinage. Parmi les 10 véloroutes françaises, certaines déclinent des appellations alléchantes : en bord d’Atlantique, la Vélodyssée, le long du Rhône, la Viarhôna, le long des côtes de la Manche et de la Bretagne, la Vélomaritime…

L’installation de ces grandes voies vélo en Europe a boosté les territoires, les incitant à se mettre au diapason et à prévoir des infrastructures dédiées aux cyclistes : hébergements et camping labellisés vélo, aménagements de voies vertes, de passerelles, de signalétiques, mise en place d’arceaux vélo, aménagements d’intersections, ouvertures de magasins de location et de réparation vélos… L’offre touristique autour de ces axes est mise en valeur afin de mixer découverte touristique et déplacement.

À découvrir avec Fika :
La Vélodyssée : étape 1 de Morlaix à Nantesétape 2 de St Brévin à La Rochelleétape 3 de La Rochelle à Royanétape 4 de l’estuaire de la Gironde à Biarritz
La Via Francigena : de Lucca à Rome

Le combo vélo + train

Voyager à vélo s’inscrit aussi dans la démarche de se libérer de la voiture et de réduire son impact environnemental. Il est tout à fait possible et recommandé de combiner vélo et train ! 

Ce qu’il faut retenir d’une manière générale pour la France : il est possible d’emmener son vélo dans tous les trains mais il faut parfois le transporter démonté dans une housse! 

Le transport de vélo non démonté est possible et gratuit dans tous les TER. Dans les autres trains vous pouvez toujours l’emmener démonté dans une housse (avec ou sans supplément) mais vous devez quand même indiquer que vous avez un vélo au moment d’acheter votre billet. Le site de la SNCF vous donne des informations sur le transport de votre vélo, n’oubliez pas au moment de réserver votre billet en ligne de cocher la case vélo, les éventuels suppléments ou cas particuliers vous seront alors indiqués.

Toutes les infos sont sur : www.sncf-connect.com/aide/transport-de-votre-velo

Voici aussi quelques astuces pour rendre votre voyage plus agréable :

  • Évitez les créneaux où trains et quais sont surchargés : dimanche soir, lundi matin, vendredi soir et matin/soir aux sorties de bureaux.
  • Adressez-vous au personnel pour connaître le meilleur chemin à utiliser dans la gare (ne traversez en aucun cas les voies sauf si on vous l’a autorisé)
  • Prévoyez une marge confortable pour embarquer : prendre l’ascenseur (quand il y en a) peut s’avérer long car on ne peut mettre qu’1 seul vélo à la fois, (parfois en le positionnant à la verticale), mission qu’il vaut mieux effectuer en ayant du temps plutôt que dans le stress…
  • Ne montez jamais sur son vélo dans une gare ou sur un quai… strictement interdit avec amende à la clé
  • Repérez les wagons vélo, si vous n’en voyez pas adressez-vous au contrôleur
  • Soyez compact dans vos paquetages, ne laissez rien dépasser que vous pourriez accrocher ou perdre
  • Dans le train restez à proximité de votre vélo afin de pouvoir le déplacer facilement en cas de gêne
  • Repérez les wagons vélo, si vous n’en voyez pas adressez-vous au contrôleur

Afin de s’inscrire dans une démarche éco-responsable, vous trouverez sur tous les voyages à vélo proposés par Ahimsa le schéma pour atteindre votre point de départ en train, ainsi que le retour depuis votre point d’arrivée.

Voir tous les circuits à vélo proposés par Fika.

Partagez
Les derniers articles
En train

Tourisme Responsable, tour d’horizon pour 2024

Expérimenter, ralentir, rencontrer, partager, mettre du sens, sont les nouvelles valeurs des voyages d’aujourd’hui. Et si le Tourisme Responsable ne sonnait plus comme une simple injonction mais plutôt comme la base indispensable pour de nouvelles réjouissances ?

Lire la suite »
red and white train near trees during daytime
À vélo

7 idées pour voyager sans avion en 2024

Parce qu’il est temps de changer de paradigme, en 2024 le voyage n’est plus forcément synonyme de bout du monde. Au contraire ! Lançons-nous le défi et aiguisons notre curiosité pour trouver des destinations pas si lointaines mais hautement passionnantes.

Lire la suite »
Il n'y a plus d'article à afficher